[wfp_fundraising_form login="yes" register="yes"]

Elevage de poulets de chairs

Le domaine de l’aviculture reste un secteur en expansion au Mali. Autrefois réservée aux retraités, l’aviculture est présentement beaucoup prisée par les jeunes sortants des universités et des écoles professionnelles. L’aviculture du Mali est en train de se frayer un chemin vers la performance. La filière a donc besoin de beaucoup d’intérêt et d’attention de la part des pouvoirs publics et des investissements privés pour lui permettre d’exploiter ses immenses potentialités. Effectivement, bien encadrée et appuyée par des investissements adéquats, la filière avicole peut se retrouver en bonne place dans le lot des grands produits d’exportation et répondre au marché de la demande dans le pays.

Il s’agit de rendre accessible le poulet et l’œuf en quantité, de qualité et à bon prix. Il est important d’opter pour le développement de notre propre chaîne de production à travers des investissements locaux. L’aviculture, au vu des résultats de ces dernières années, est en train de jouer un rôle important dans l’économie nationale du Mali. Mais elle peut mieux faire si elle n’était pas confrontée à des difficultés et contraintes qui retardent, voire même entravent son évolution. On peut citer, d’abord, la dépendance de l’extérieur à environ 55% pour l’approvisionnement en poussins d’un jour, avec comme problèmes connexes les aléas liés à l’importation. Ensuite,  le manque de fonds de garantie adapté à la filière pour faciliter l’accès aux crédits afin de faire face au coût élevé des infrastructures avicoles tels que les bâtiments adéquats pour garantir la santé et l’hygiène lors de la production, le matériel de stockage, de conservation, de transformation et de transport des produits avicoles.

La production commerciale des poulets de chair (estimée à près de 3560 tonnes (DNPIA 2012) et les poules de réforme (pondeuses 600 tonnes) sont consommées en partie par le secteur de la restauration (à côté de l’apport du secteur avicole familial 12 340 tonnes) (DNPIA 2012).

Il est actuellement difficile de dire avec exactitude le chiffre d’affaires consolidé de la filière, faute d’une documentation fiable. Mais déjà en 2005, il dépassait  25 milliards de Francs CFA, comme le laisse entendre la FAO qui précise, toujours dans sa revue annuelle sur le Mali de l’année 2013 : « Ce qui semblait bien correspondre à la 5ème place occupée à l’époque par la filière avicole du Mali dans sa contribution aux 200 milliards de Francs CFA de chiffres d’affaires rapportés pour l’ensemble de la zone UEMOA ».

  • 12/01/2019

    Poussins chairs

    Rentrée de 100 poussins chairs. Un grand merci à Espoir Mali pour l'appui financier qui me permet aujourd'hui d'augmenter ma production de poulets de chairs. Poussin d'un jour, 1 gramme! Suivez avec moi l'évolution des poussins. Tout simplement passionnant!

    Voir lien de référence si disponible :

    https://www.djiguiya.com/thematiques/?la-main-verte/
  • Yacine Sidibe

    CFA500,000

%
Fonds levés
  • CFA500,000.00Engagé
  • CFA1,000,000.00Montant
  • 1Contributeurs
CFA

Autres projets

Djiguiya Kobedi Invest a construit une plateforme visant à aider les entrepreneurs, les startups et les entreprises à lever des fonds auprès d'investisseurs.